© 2018 par Rose-Hélène Rousseau. Créé avec Wix.com

À propos

Je suis assise à mon bureau.

Celui-là même où j'accueille les personnes qui viennent me consulter.

Je suis sophrologue. C'est un fait mentionné sur les diplômes qui ornent les murs, mais c'est aussi et surtout mon ressenti profond, ma juste place...

Devant moi l'ordinateur sur lequel sont ouverts plusieurs onglets.

Le logiciel d'écriture toujours en veille en bas de l'écran, prêt à absorber le moindre mot qui voudrait bien venir se poser. Parce que c'est cela, moi aussi, un stylo toujours quelque part à portée, et un carnet sur lequel jeter les pensées.

Ça, c'est depuis toujours je crois, ou presque...

Étrange d'ailleurs, cette façon de dire "depuis toujours". Le cahier est tellement collé à l'image que j'ai de moi-même, que je pourrais presque croire qu'il a toujours été en moi, là, quelque part...

Au niveau du cœur peut-être bien...

"Bienvenue à Rose-Hélène, 3k280, 48 cm, reliure piquée avec agrafes latérales, 96 pages."

Ouverts aussi les logiciels sons et vidéos... Et jamais loin l'enregistreur et l'appareil photo. Ça, c'est depuis l'université je crois... Les reliquats d'une licence et d'un master d'arts plastiques qui m'ont nourrie plus que de raison... Qui ont fait grandir mes grains de folie, que je porte sûrement aussi nombreux que ceux que l'on dit de beauté.

Je ne sais pas bien ce qu'est une artiste, et une certaine humilité m'interdit de me qualifier ainsi... Ce que je ressens, simplement, c'est le besoin d'exprimer.

Sur la page principale de l'ordinateur, un site internet que je viens de créer...

Le "Journal d'une Sophrologue".

Un sacré truc, qui vient de loin... Qui remue les quelques dernières années, qui donne sens, aussi, à pas mal de choses vécues... Les miennes, et puis celles des autres aussi. Ceux qui viennent enrichir ma conscience de l'humain, ceux qui viennent nourrir mon cœur. 

Un site que j'ai voulu à mon image, et qui donc, évoluera bien-sûr... Mais quelque chose de vrai où j'espère pouvoir échanger.

C'est drôle ça m'émeut... Sûrement parce que c'est pas si anodin de faire les choses avec son cœur et de dire de soi un peu.

Sûrement aussi parce que le passé, le présent, le futur...

Comme la rose en fer forgé de mon grand-père posée sur le bureau.

Comme mon plaisir d'avoir su m'écrire dans ces quelques mots alors que je doutais pouvoir y arriver et tout ce que cela crée en moi, dans mon corps bien-là.

Comme la tête blondinette d'un bonhomme que je vais aller chercher à l'école...

Oui, dire de soi un peu, c'est peut-être ça...

Faire exister les temps, et les autres aussi.

Merci de votre passage par ici...

Me contacter

Rose-Hélène ROUSSEAU. Sophrologue

              journaldunesophrologue@gmail.com