Faire, refaire son site professionnel

Dernière mise à jour : 17 févr. 2020


Faire ou refaire son site internet, ça prend du temps, et de l'energie.

Ce fut comme le besoin d'une coupe de cheveux !

Vous le connaissez, ce moment où l'on se regarde dans la glace et où rien ne va plus? Vous la connaissez, cette sensation de décalage où plus rien, ou presque, de ce que l'on voit dans le reflet en face de nous ne correspond à ce qui se trame à l'intérieur ?

Alors on saute sur le téléphone et on prend rendez-vous illico presto chez le coiffeur.

Peut-être même qu'on se sent l'humeur de faire une couleur cette fois, tiens !


Pour moi, le miroir, la semaine dernière, fut mon site internet professionnel.

J'avoue l'avoir un peu laissé à l'abandon depuis 3 mois, parce qu'un déménagement, parce qu'un mariage, parce que l'été et ses folies douces, parce qu'un peu de fatigue... En fait, j'étais dans un tel mouvement que je ne prenais plus le temps de regarder mon image dans la glace...

Et la semaine dernière, préparant ma communication pour les séances de groupe et diverses entreprises, cela m'a sauté aux yeux.

Non pas qu'il fut affreux ce site internet et je crois même qu'il était resté très professionnel, mais... il ne vivait plus, n'était plus vraiment moi.

Comme la mue d'une cigale restée sur l'arbre...


J'avais pourtant souvenir d'avoir mis du cœur, et de moi, dans les différentes versions précédentes. C'est quelque chose qui m'a toujours plu, et ce depuis le début de mon activité de sophrologue : créer mon site, y mettre des couleurs, trouver une harmonie... Mon côté artiste/graphiste sûrement.

Il était donc à mon image, ce site... En tout cas à mon image de cette dernière année.

Et tout à coup, il m'a paru si fade ! Si décalée de mon ressenti intérieur.

Et, assez merveilleusement finalement, tout cela m'a aussi permis de prendre conscience de ce que j'avais été l'année dernière, et de ce que j'étais aujourd'hui...

De ce qui avait changé, dans la vie quotidienne, mais surtout... au dedans.


J'aime quand la vie nous donne des indicateurs comme ça, de bon matin.